L'itinéraire d'un
déporté politique

Les lieux d'internement
bandeau de Souviens-toi de la déportation
Les déportés politiques, des prisons françaises aux camps de concentration
Rechercher

Les prisons françaises | Lieux d'internement | Le départ du convoi | Le voyage | L'arrivée
Les lieux d'internement

Des prisons, des casernes, des citadelles, des sanatoriums, des châteaux serviront de lieux d'internement dans la France entière.

La liste qui suit n'est pas exhaustive et ne reprend pas les lieux d'internement hors de France (Afrique du Nord, Indochine, Cambodge...).
Les premiers furent mis en service dès 1938.

Les citadelles, les forts et les prisons

- Amiens
- Arras
- Bordeaux (Fort du Hâ, Caserne Boudet)
- Chalon-sur-Saône
- Lyon (Fort de Montluc)
- Marseille (Les Baumettes, Fort Saint Nicolas)
- Metz (Fort de Queuleu)
- Nancy (Prison Charles III)
- Nantes
- Paris (La Santé, La Petite Roquette,
  le Cherche-Midi)
- Riom
- Sisteron
- Toulouse (Prison Saint-Michel)
Les centrales

- Blois
- Caen
- Clairvaux
- Eysses
- Fontevrault
- Fresnes
- Gaillon
- Haguenau
- Loos-les-Lille
- Melun
- Nîmes
- Poissy
- Rennes


Les camps d'internement
- Agde
- Aincourt
- Argeles-sur-Mer
- Beaune-la-Rolande
- Brens
- Chateaubriant
- Compiègne
- Drancy
- Fort-Barrault
- Gurs
- Lalande
- Mérignac
- Montceau-les-Mines
- Paris (LesTourelles)
- Pithiviers
- Port-Louis
- Rieucros
- Romainville
- Rouille
- Saint-Paul d'Eyjeaux
- Saint-Sulpice-la-Pointe
- Thill
- Vernet
- Voves
- Woippy
Haut de la page