bandeau de Souviens-toi de la déportation
Les déportés politiques, des prisons françaises aux camps de concentration
Fermer
 
Mandel Georges 1885-1944
Ministre des P.T.T. (Poste Télégramme Téléphone) de 1934 à 1936. Il est ministre des Colonnies dans le gouvernement Daladier quand en 1939 celui-ci, interdit le Parti Communiste Français . Ministre de l'Intérieur en mars 1940, il est arrêté en juin 1940 pour intelligence avec l'ennemi. Une arrestation qu'il doit sans nul doute à ses origines juives mais aussi à son oppposition à l'armistice de juin 1940. Livré à l'occupant allemand, il est déporté à Sachsenhausen en novembre 1942. En juillet 1944, les nazis le livrent à la milice française qui l'assassine le 7 juillet 1944 à Fontainebleau.

Manouchian Mélinée
Femme de Missak Manouchian Mélinée Manouchian a écrit un livre sur leur vie commune, "Manouchian" . Avant d'être exécuté Missak lui adresse une lettre qui inspirera le dernier vers du poème de Louis Aragon, "L'affiche rouge" :
"21 février 1944
Ma chère Méline,
Ma petite orpheline bien-aimée,
Dans quelques heures je ne serai plus de ce monde....Je m'étais engagé dans l'armée de la libération en soldat volontaire et je meurs à deux doigts de la victoire et du but...... Le peuple allemand et tous les autres peuples vivront en paix et en fraternité, après la guerre qui ne durera plus longtemps....J'ai un regret profond de ne pas t'avoir rendue heureuse. J'aurais bien voulu avoir un enfant de toi, comme tu le voulais toujours. Je te prie donc de te marier après la guerre, sans faute, d'avoir un enfant pour accomplir ma dernière volonté.... Je mourrai tout à l'heure avec mes vingt-trois camarades, avec le courage et la sérénité d'un homme qui a la conscience bien tranquille...."
Extrait de "Lettres de fusillés"

Manouchian Missak (Michel) 1910-1944
Né en Turquie, il est le chef militaire des FTP/MOI de la région parisienne. Ceux-là même que la propagande nazie a appelé "l'armée du crime" sur la célèbre "Affiche rouge" (poème).
Avec vingt-trois de ses camarades il est condamné. Ils sont fusillés au Mont-Valérien le 21 février 1944, dès le procès terminé.

Milice Française
Appelée "la Milice de Darnand" du nom de son chef. Sa mission était dirigée contre les résistants et patriotes de l'intérieur. Elle succédait au S.O.L. (Service d'Ordre Légionnaire).

Guy Môquet 1924-1941
Pour avoir manifesté avec d'autres étudiants contre le gouvernement de Vichy et l'occupation allemande, il est arrêté fin 1940 et emprisonné à la prison de La Santé à Paris, puis à la centrale de Clairvaux (Aube -10). Il est dirigé sur Châteaubriant (Loire Atlantique -44) le 15 mai 1941 et est fusillé le 22 octobre 1941. Le jour de son exécution, il écrit dans une lettre à ses parents "Dix-sept ans et demi ! Ma vie a été courte ! Je n'ai aucun regret, si ce n'est de vous quitter tous."